Au départ de cette histoire

La créativité agile et son point de départ

Le monde de l’entreprise, et notamment de l’industrie, tend vers un objectif fort : se démarquer et se différencier dans ce monde qui va toujours plus vite et/ou plus loin. Cela demande une certaine agilité… et bien plus encore ! Saviez-vous que le top 10 des compétences* qui seront essentielles aux entreprises en 2020 comprend notamment la créativité, la flexibilité mentale, l’esprit critique (et de préférence constructif), la capacité de jugement et de prise de décision et enfin, l’intelligence émotionnelle ? Et à votre avis, pourquoi sont-elles jugées « essentielles » ?

Le début de l'explication de la créativité agile

Pour lire ce qui suit de la manière la plus agréable possible, je vous invite à vous installer confortablement dans votre siège et à déguster, selon vos préférences, un café ou un thé avec un sucre d’imagination…

9h30

Vous voici sur un tapis de marche en train d’avancer pas à pas, en suivant une vitesse « standard » qui ne vous demande pas d’effort particulier. Vos mains et vos épaules sont détendues, et vous prenez plaisir à regarder autour de vous. Des murmures de conversations enjouées vous parviennent, ainsi qu’une délicieuse odeur de café. Vous vous sentez bien et serein·e…

Dans le cadre de cette métaphore, je vous propose de voir le tapis de marche comme l’indicateur du rythme de votre entreprise. Aujourd’hui, vous appréciez la marche qui est plutôt agréable. Vous identifiez d’où proviennent les conversations autour de vous, et vous reconnaissez des collègues, également en pleine marche. Vous avancez tous en harmonie et avec décontraction…

Oui mais cela, c’était avant 10 h 32 et la deuxième tasse de café.

10h32

L’hymne des Bleus lors de la Coupe du Monde de 1998, “I Will Survive” de Gloria Gaynor, se met à retentir sur chaque appareil. Puis une annonce officielle est diffusée via les haut-parleurs connectés. Le service R&D semble en ébullition. L’équipe vient enfin de finaliser LE produit révolutionnaire. Un véritable atout pour la croissance de l’entreprise. Des vibrations se font sentir sous vos pieds et vous devez commencer à accélérer la cadence pour ne pas vous retrouver en déséquilibre. Au rythme des « La lala lala lalalala », votre pas commence à être rapide…

Quelques heures plus tard

Une réunion est organisée à propos de la commercialisation de cette innovation. Les tapis des équipes marketing et communication tournent en sens inverse, et pour cause : ils sont déjà en retard et doivent redoubler d’efforts pour rester en place et présenter leurs propositions. Par solidarité, tous les appareils accélèrent et chacun court après le temps perdu. Désormais, vous êtes au pas de course… Allez, on ne lâche rien !

J-5 avant le lancement, 14 h 44

Cela fait plusieurs jours que vous avancez à un tempo endiablé et vous prenez toute la mesure de l’expression « être sur les rotules ». On vous accorde un microtemps de ralentissement, le temps de reprendre des forces. Une barre de céréales, et hop, c’est reparti pour régler les derniers détails !

J+5 après le lancement, 18 h 02

Le produit est enfin lancé et vous commencez enfin à retrouver une cadence normale. Votre pas vous permet à nouveau d’observer ce qui se passe autour de vous, de parler posément, de réfléchir… Soudain, une demande exceptionnelle d’un client est diffusée sur les haut-parleurs. Il souhaite une adaptation sur mesure de votre produit révolutionnaire… en un temps record, évidemment.

Vous entendez alors cet air bien connu reprendre de plus belle : “I Will Survive… La lala lala lalalala” !

Pourquoi la flexibilité mentale est notre meilleure alliée ?

Certes, j’en conviens, ce qui précède relève de la caricature… Mais sommes-nous vraiment si loin de la réalité ? Aujourd’hui, je constate régulièrement qu’il y a une course à la nouveauté, à l’innovation. L’objectif ? Se réinventer et se démarquer par la valeur et non par le prix. Moi-même, dans le cadre de mon activité, je ne cesse de chercher des moyens de me différencier, d’aller plus loin, plus vite.

Je suis aussi confrontée à cette course imaginaire qui me donne une cadence saccadée voire infernale. Pour m’en accommoder, je dois faire preuve d’une grande agilité d’esprit, et de flexibilité. Voilà pourquoi ce sont des compétences essentielles au monde de demain. Car sans cela, nous n’arriverons pas à suivre le rythme que peut nous imposer notre quotidien.

D’où la question que je vous pose maintenant… Vos programmes scolaires comprenaient-ils les matières suivantes : capacité d’adaptation, agilité cognitive ou flexibilité mentale ? Gardez bien votre réponse à l’esprit…

Trouver les bonnes techniques pour sortir des automatismes

Imaginons que je sois sur ce tapis de marche qui avance à vitesse rapide. Et si ce rythme imposé était précisément ce qui m’empêche de « bien réfléchir », c’est-à-dire de penser de manière efficace, et surtout habile, avec une vision globale de mon environnement et des opportunités ? C’est là qu’intervient la créativité. Le processus créatif va en effet me permettre de trouver un moyen de faire une pause sur un appareil en marche, de sortir de la course sans en avoir l’air. “Comment ?”, me direz-vous…

Employons une autre métaphore… Imaginons que cette machine représente nos habitudes de réflexion et nos schémas habituels de pensée. On peut les comparer à des programmes automatiques qui se mettent en route au quotidien dans notre cerveau. Un peu comme lorsque vous traversez une route : spontanément, vous allez regarder si aucune voiture n’approche, d’abord à gauche, puis à droite. Il s’agit d’un réflexe automatique… Ce qui ne manque d’ailleurs pas de nous décontenancer lorsque nous nous rendons en Angleterre : en effet, les codes y sont inversés et nos programmes ne sont pas adaptés.

Si je veux innover, me différencier, voire traverser une route de Londres en toute sécurité, je dois sortir de mes réflexes et schémas de réflexion habituels. C’est clairement ce que permet la créativité que je qualifie d’agile. À l’aide de techniques pratiques, elle nous permet de sortir du cadre connu, de notre fameux tapis de marche, et surtout d’imaginer d’autres possibles, de questionner l’existant, de percevoir les situations différemment.

Je reviens à ma question précédente : aviez-vous “créativité” au programme ? Je sais que certaines écoles sensibilisent les étudiants à cette discipline, ce qui représente déjà un grand pas. Mais cela vous paraît-il suffisant ?

La créativité agile, ça s'apprend !

Alors, qu’avez-vous répondu aux questions précédentes portant sur la créativité? De mon côté, Il y a 18 ans, au lendemain de la fin de mes cours, je n’étais pas du tout sensibilisée à cela. Ce sont les 8 dernières années qui m’ont permis de développer ces aptitudes et compétences particulières. Il faut dire qu’une grande partie de mon métier de dirigeante d’agence de communication et de création consiste à m’adapter et à créer de nouveaux univers… Et plus précisément à sortir du mode automatique. Ce sont l’expérience et l’apprentissage de l’intelligence créative et de la programmation neurolinguistique (PNL) qui m’ont permis d’aller encore plus loin dans ce domaine.

Pourquoi pas vous ?

Un jour, un client m’a suggéré que je devrais enseigner, et je l’en remercie sincèrement ! Car petit à petit, cette idée a mûri. Je vous propose de découvrir mon blog qui vous apportera des éclairages sur le fonctionnement des processus automatiques et la manière dont le cerveau décrypte et appréhende le monde… et bien plus encore ! Vous y trouverez également des entraînements pour devenir aussi agile que créatif·ive.

 

Je ne prétends pas que c’est chose aisée. Comme toute discipline qui ne nous est pas familière, un temps d’apprentissage est nécessaire. Cet entraînement « cérébral » vous aidera à développer votre créativité agile et votre flexibilité mentale. Plus vous parviendrez à sortir du tapis en marche, plus vous réussirez à y remonter facilement. C’est une évidence !

Alors, êtes-vous prêt.e à vous exercer et à développer de nouvelles compétences ?

freebie-abécédaire