Le Management d’Idées | Un Déclencheur d’Innovation

L’émergence des idées dans votre stratégie d’innovation

Chers aventuriers du marketing, je rentre d’une sacrée épopée que je trouve intéressante de vous partager dans cet article. Un mindset créatif et agile est mon mantra dans la conduite de groupes de travail et de réunions. Il est un atout dans le management d’idées afin d’assurer une stratégie d’innovation efficace. Pour qu’il soit fluide et source de nouvelles idées, le respect  des contraintes du brainstorming est primordial. Voilà pour la théorie dans les grandes lignes. À la suite de mon challenge de podcast Out of the Box, Marco Bernard, leader de la formation en podcast francophone, a perpétué le processus d’idéation en me demandant d’animer un atelier pour créer un nouveau challenge pour l’Académie du Podcast. En saisissant cette opportunité, une amélioration incrémentale est née. Ce récit vous aidera à comprendre comment développer un esprit tourné vers l’innovation.

Brainstorming avec une équipe de podcasteurs francophones
Animer un brainstorming au Mexique, en chemise à palmiers & flamands roses… ça, c’est fait !

Contrainte créative, idée et innovation : 3 éléments essentiels du management d’idées

J’en conviens, c’est clair et un peu flou à la fois ! Clair, car tous ces mots ont spontanément un sens pour vous. Flou, car en donner une définition tout aussi spontanée, demande quelques froncements de sourcils. Comme l’intelligence créative d’ailleurs… mais cela est encore un autre sujet !

La contrainte créative : un facilitateur 

Alors, comment définir ce concept ? Laissez-moi vous donnez l’exemple du théâtre d’improvisation.

Contrairement à l’idée reçue, cette forme de prestation théâtrale est beaucoup plus simple si vous y ajoutez une règle du jeu supplémentaire. Le briefing serait : donnez-moi la définition de ce terme, avec l’obligation de commencer chaque phrase par une lettre de l’alphabet, cette dernière exigence étant la contrainte créative… vous me suivez ?

Alors, vous voulez que je vous définisse ce qu’est la contrainte créative ?

Bien évidemment !

C’est un cadre rassurant qui vous indique dans quel sens avancer.

Donc cet élément imposé vous sort de votre posture habituelle et confortable, en vous  extrayant de vos autoroutes de pensée.

Et cerise sur la gâteau, vous créez un lien émotionnel avec votre public, tenu par le suspens de votre réussite à tenir le challenge !

Je viens de vous faire la démonstration de la simplicité à vous expliquer mon propos, avec pourtant cet impératif de l’alphabet. Les contraintes créatives sont multiples, voire exponentielles. Et c’est tout l’art du facilitateur en intelligence créative de les choisir avec soin dans le management des idées !

La différence entre l’idée et l’innovation 

Innovation… idée ? Bonnet blanc et blanc bonnet ? La subtilité tient dans l’ordre d’apparition dans votre processus d’idéation, car l’idée précède l’innovation. 

L’idée émerge en 2 temps :

  1. Vous démarrez d’une base ou d’une notion concrète.
  2. Vous la challengez, avec soit une question ouverte, soit une nouvelle contrainte créative… Et voici que les idées fusent !

Retenez également ce point important : les créateurs d’une idée gagnent à être flexibles. Plus ils restent ouverts à de potentiels enrichissements ou adaptations, plus leur approche est agile et antifragile.

Souvent synonyme de révolution dans l’imaginaire collectif, l’innovation est simplement une idée se transformant en quelque chose de concret. Cependant, une création innovante n’est pas de facto une révolution. La grande majorité est incrémentale : elle améliore un point existant, ce qui est déjà bien utile au quotidien.

Les 4 types d’innovation sont :

  1. la plus courante : l’innovation incrémentale ;
  2. l’innovation disruptive ;
  3. l’innovation architecturale ;
  4. l’innovation radicale.

idées

Le management d’idées, entre savoir-faire et savoir-être

Le management d’idées est aussi délicat qu’exigeant ! Je pouvais difficilement vous le présenter autrement. J’anime régulièrement des ateliers au sein d’équipes pour faire émerger les idées, et il est essentiel de savoir guider le potentiel d’intelligence créative et canaliser l’énergie d’un groupe.

La dynamique du groupe

Pour comprendre la dynamique d’une équipe, je me réfère à ce conférencier et prospectiviste André-Yves Portnoff. Sa théorie consiste en une analogie avec les atomes de carbone. Selon la manière dont vous les utilisez, les propriétés obtenues sont diamétralement opposées : ils deviennent soit conducteurs, soit isolants. 

Si l’animateur sait orienter l’assemblée et ses particularités contradictoires, la recherche créative donne de bons résultats. Car pour que la dynamique ne devienne pas de la dynamite de groupe, le facilitateur est attentif à :

  • l’équilibre entre les inhibitions et les extraversions ;
  • l’ouverture d’esprit de chacun, y compris la sienne. 

L’équilibre entre ouverture et fermeture d’esprit

En effet, rien de pire que la censure ou l’autocensure. Comme pour la contrainte créative, nous retrouvons la notion de cadre.

Pendant la première phase d’ouverture, ou de divergence pour les puristes, l’animateur :

  • garde l’esprit ouvert ;
  • encourage et recueille toutes les idées émises ;
  • les affine pour en saisir bien le sens.

Pendant la deuxième phase de fermeture, ou de convergence, le groupe procède à une sélection d’idées en fonction de critères spécifiques. 

Dans une troisième phase, la bonne combinaison tient dans cette capacité à basculer du monde des idées au monde du concret. Je vous donne l’exemple de Kodak, célèbre et malheureux ratage de la non transformation d’idée en innovation. Cette entreprise avait en effet déposé le brevet en 1978 pour un appareil numérique mais n’a pas su y croire pour développer cet équipement innovant. Le retard accumulé par rapport aux concurrents plus audacieux a eu raison de leur business.

Et cela m’amène à un dernier point de vigilance qui est votre capacité à tomber amoureux de votre hypothèse ou de votre projet. Ce biais de subjectivité vous fige au point de passer à côté d’une idée, qui par définition n’est jamais figée, souvenez-vous.

L’analogie avec les chocolats de Forrest Gump

Intervenant régulièrement dans de grands groupes de l’agro-alimentaire, j’aime beaucoup cette référence à notre ami Forrest Gump pour comprendre que l’idée évolue selon un perpétuel enrichissement.

Un chocolat est une idée, élaborée par un chocolatier selon sa recette, et son approche en termes de saveur, de texture ou de forme. Le goûteur influence également l’évolution du chocolat en émettant un avis sur ces préférences, donnant naissance à une nouvelle déclinaison. Et c’est ainsi que la gourmandise grandit.

La vie, c’est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber.

Le film « Forrest Gump »

L’expérience de l’idée perpétuelle 

C’est bien ce perpétuel enrichissement qui est à la base du processus d’idéation. Je m’en suis servi pour inaugurer la saison 3 de mon podcast avec le Challenge Out of the Box. Et l’histoire ne fait que commencer, comme vous allez le découvrir.

Le processus d’idéation

Le point de départ est le Challenge Inktober, défi se tenant chaque année au mois d’octobre. La règle est simple. À chaque jour, un mot imposé, et les illustrateurs du monde entier dessinent autour de cette contrainte créative. 

J’ai détourné, ou incrémenté devrais-je dire, ce challenge pour en faire, non pas 16 illustrations mais 16 épisodes de podcast. Mon amélioration incrémentale a consisté à :

  • garder la contrainte du mois d’octobre ;
  • me servir de la liste de mots imposés ;
  • mais la réduire au nombre de 16 au lieu de 31 ;
  • d’y associer mon approche de Créativité agile à chaque mot 

Ainsi, avec ce challenge de questions Out of the Box transformées en 16 épisodes de podcast, j’invitais l’auditeur à sortir de son autoroute de pensée. L’objectif est de faire apparaître de nouveaux angles de vue, notamment sur le sujet du business model, mindset et communication. Et cette manière inédite d’utiliser le podcast a été un vrai succès et boosteur d’audience pour le podcast. 

L’enrichissement d’une même idée

Mon challenge Out of the Box a interpellé Marco Bernard, expert dans le monde du podcasting francophone. Après un échange, il me confie l’animation d’un brainstorming de groupe. L’objectif est d’imaginer un challenge dans cet esprit pour l’Académie du Podcast, à promouvoir en janvier 2022, et ce, à destination des podcasteurs francophones du monde entier. 

Voilà un exemple concret de l’idée perpétuelle et mouvante. À partir d’un challenge existant, à chaque étape, chacun l’a remanié avec ses idées, dans son univers, avec ses objectifs. En tant qu’animatrice, j’ai imposé mes… contraintes créatives aux participants :

  • trouver des idées nouvelles pour enrichir le projet initial ;
  • l’adapter au monde du podcast ; 
  • d’exclure la censure dans toutes ses formes ;
  • de favoriser l’émergence de tous types d’idées, y compris les plus banales et originales.

Si un participant bloque, je sors ma boîte à jokers, à savoir ma boîte à contraintes créatives ! En lui faisant tirer au sort une carte, le picto qu’il découvre lui donne alors une direction afin d’impulser sa réflexion. Et croyez-moi, le coup de pouce pour innover marche à tous les coups !

les cartes de Créativité agile

L’effervescence du brainstorming

Repartons de notre analogie des atomes de Portnoff. Les neurones et les connexions entre les synapses sont démultipliés par le nombre de cerveaux transformés en flippers dans l’arène ! Un groupe plein d’énergie, motivé à créer un challenge de toutes pièces avec son apport. C’est ainsi que le titre a été trouvé d’entrée de jeu : JAN-VOIX ma voix (pour janvier et l’allusion au contenu audio).

Nous avons établi ensemble un mur complet de post-it aussi riche et convivial qu’une Poutine, plat traditionnel québécois ! De cet atelier de management des idées, nous en avons ressorti 4 idées de déclinaisons de challenge… Au final, c’est une version méga-mix qui est retenue. Au moment où j’écris ces lignes, certains ingrédients auront probablement évolué. C’est bien là la magie du processus d’idéation.

Je tenais à rédiger cet article car cette aventure d’animer un atelier interculturel a été riche en enseignement pour moi également. Tel le chocolatier, j’ai suivi ma recette de base d’animatrice du management d’idées. Si ce n’est que j’avais une contrainte de temps limitée ! J’ai découvert la magie de la francophonie où les esprits suisses, québécois, belges et français prennent parfois des chemins de randonnées balisés ou de traverses, des canaux ou des routes corses dans leur processus d’idéation. Les modes d’intellectualisation polymorphes ont fait émerger une kyrielle d’éléments intéressants. Et notre méga-mix a vu le jour en seulement 2 heures ! Une amélioration incrémentale inattendue, et un sacré bon souvenir de partage.

Il ne reste plus qu’à attendre janvier 2022 afin de voir comment les podcasteurs francophones du monde entier vont se l’approprier afin de créer leur propre challenge. Guidé par des contraintes créatives, le groupe jette ses réflexions, en l’air ou sur un mur à post-it. Puis, tout au long de ce processus du management des idées, elles deviennent tangibles, chargées de sens, aboutissant à une innovation. C’est toute la beauté de mon métier : stimuler l’intelligence créative et collective, les enrichir de créativité et les amener dans un monde réel et concret. Celui des Hommes et de l’Entreprise!

Si vous souhaitez discuter du management des idées et du processus d’idéation, contactez-moi à severine.criqui@creativite-agile.com, j’échangerais avec grand plaisir sur le sujet.